La culpabilité de la génération mobile

MobileIron a demandé à plus de 3 500 personnes en poste si elles arrivaient à concilier vie privé et travail. L’étude a révélé l’existence d’un nouveau groupe d’employés, la « génération mobile », qui dépend largement de la technologie mobile dans un contexte professionnel comme dans son quotidien. Néanmoins, 58 % d’entre eux ressentent une certaine culpabilité à amalgamer communication professionnelle et personnelle.